L@boratoire des internautes

Les œuvres de captivité d'Henry Simon

Henry Simon né à Saint-Hilaire-de-Riez le 28 décembre 1910 et mort à Saint-Hilaire-de-Riez le 27 février 1987, est un artiste-peintre, céramiste et décorateur.  

En 1939, il est mobilisé puis, en 1940, fait prisonnier et transféré dans le stalag IB de Prusse orientale (actuelle Pologne). Confiné dans la baraque 42 dite des "barbouilleurs", il n'a cessé de s'exprimer artistiquement par tous les moyens dont il disposait.  

À son retour, il réalise, avec l'aide de son frère André pour le texte, un album "Compagnons de Silence"1 regroupant 20 aquarelles tirées des portraits et scènes de vie du camp qu'il avait réalisés pendant sa captivité. Il donne aussi un certain nombre des dessins et aquarelles qu'il a rapporté de ce camp.  

L'association les Amis d'Henry Simon travaille actuellement à l'établissement d'un catalogue raisonné des œuvres de captivité d'Henry Simon, et recherche dans ce but tous les propriétaires de dessins et aquarelles réalisés en 1940-1941. 

L'Association vous remercie pour l'aide que vous pourrez lui apporter. 

  

_______________ 

1 Ce manuscrit édité en 2005 par Benoît Decron, Charles Papon est conservé aux Archives de la Vendée sous la cote BIB RES 816 


Date de publication : 17 avril 2019

Auteur du billet : Pascal Simon

Liste des commentaires

Le 30/08/2020 à 22h41, le00h20 a écrit :

Exposant, dès 1932, à Paris au Salon d'Automne, Henry Simon en deviendra membre sociétaire à l'issue de la manifestation artistique de 1941, à laquelle il envoya 2 tableaux et 4 dessins*.
C'est l'un de ces derniers, qui acquis par un arrêté ministériel du 3 novembre 1941, entra au dépôt parisien des ouvrages d'art, rue de la Manutention, sous le n° d'inventaire 18152 :
"Captivité" (h.0.21 x 0.27), 800 francs.

Second achat par l'Etat, après celui d'une peinture "Scène de la zone" le 20 avril 1938 payée 1000 francs.

*Thème récurent à son retour du camp d'Olsztynek, puisque il donne ce même intitulé de "Captivité" aux numéros 1955, peinture, 1957 à 1959, dessins, tout comme le suivant s'y rapportant :"En wagon". Le numéro 1956 étant "Vieille femme de Vendée" peinture.
s. P. Sanchez, Dictionnaire du Salon d'Automne, Dijon, 2006, t. 3, p. 1260

Déposer un commentaire