L@boratoire des internautes

Les Chatelain, trois générations de photographes à Sigournais

Depuis 1855, la famille Chatelain réside au château de la Jordronnière, à Sigournais. Diverses passions animent ses membres, comme la musique, le dessin, la politique, l’agriculture, ou bien encore les voyages à l’étranger. Cependant, leur loisir préféré semble être la photographie. Ernest Chatelain (1838-1906), diplômé de l’école centrale des Arts et Manufactures de Paris, élabore lui-même les plans pour l’aménagement de son château, avec un grand souci du détail, de la perspective et de l’image. Il est le premier à s’essayer à la photographie. Dans un premier temps, il exerce cet art avec la famille, les amis, les domestiques et les métayers. Ensuite, son fils, Louis (1870-1938) et son petit-fils, André (1901-1973), initiés à cette pratique, étendent les sujets de leurs clichés à d’autres thèmes, comme celui de l’agriculture. Ainsi, le fonds Chatelain (156 J) actuellement en cours de classement, comporte plus de 2330 plaques de verre conservées aux Archives de la Vendée. 

De nombreux habitants de Sigournais et de ses environs (pour la plupart domestiques ou métayers du domaine de la Jordronnière), ainsi que des familles aisées en visite chez les Chatelain ont été photographiés. Saurez-vous les identifier ? Veuillez indiquer le numéro du ou des cliché(s) dans vos commentaires. Merci ! 

Domestiques / métayers

La gestion du domaine de la Jordronnière est assurée par les services de nombreux domestiques vaquant à leurs occupations à l’intérieur et autour du château, et par les métayers cultivant les terres environnant la propriété (comme par exemple, les métairies de Bel-Air, de la Ballière, de la Chevillonière, du Colombier, de la Tonnelle,…). Ernest Chatelain a conservé beaucoup de portraits de ses serviteurs. Les reconnaissez-vous ?   

  

- -
Domestiques ou métayers dans le parc de la Jordronnière :
- -
Famille issue de milieu modeste (posant devant des maisons, dans des granges, etc.) :
- -
- -
 
-  

      

Les familles alliées et les amis

Des familles alliées et des amis sont également photographiés lors de leur visite à la Jordronnière. Le parc est le lieu privilégié pour prendre la pose. Sur les photographies n°11 à 17, il se pourrait que certains figurants appartiennent aux familles suivantes : Lacombe, L'Allemand, Morain (instituteur à Sigournais), Grandcourt, Barbarin, Godet, Biseuil, Parenteau, [Guyon], Ludomil Zebrowsky (de Nantes), Marchegay et une dénommée Mlle Anna. Sur plusieurs clichés sont présents Ernest, Amélie et Marguerite Chatelain ainsi qu’ André Bujeaud

   

A la Jordronnière :  
- -
Dans le parc :  
- -
- -
Au pied d’un chêne dans une autre propriété : Devant une toile de fond : 
- -

Date de publication : 02 juin 2016

Auteur du billet : Archives Vendée /

Déposer un commentaire