L@boratoire des internautes

Une remise de Légion d'honneur à Fontenay-le-Comte en 1932

Le 27 novembre 1932, L’Etoile de la Vendée ( 1932, vue 392) rend compte de la cérémonie de remise de la Légion d’honneur le 20 novembre précédent à mon grand-père Daniel Favreau, cordonnier rue Gaston Guillemet, ancien soldat du 137e régiment d’infanterie et invalide de guerre. Cette photographie accompagne l’article. On y reconnait Daniel Favreau (n° 9), entouré de sa femme (n° 13) et de ses trois enfants (n° 3, 4 et 8), à droite et à gauche deux aveugles de guerre, MM. Clairet et Dutaud. Reconnaissez-vous ces hommes ? 

L'insigne lui a été remis par M. Butraud, président des Mutilés et des Combattants. Pose-t-il sur la photographie ? 

Reconnaissez-vous d’autres personnes parmi la famille et les amis qui entourent Daniel Favreau ? 

Pour faciliter l'identification des personnages, merci de citer le numéro de la personne reconnue dans vos commentaires.  


Date de publication : 26 juin 2015

Auteur du billet : Dominique Favreau

Liste des commentaires

Le 19/07/2015 à 00h13, le00h20 a écrit :

"La Liberté de Fontenay-le-Comte" a également relaté l'événement dans son édition hebdomadaire en date du dimanche 4 décembre 1932*.
Ses deux camarades aveugles de guerre Dutaud et Alcide Clairet, Merventais, légionnaire depuis 1921 sont les seuls cités dans le corps de l'article avec le récipiendaire et le président Butraud.

La lecture de "La Parole Républicaine" s'est révélée infructueuse, compulser à l'occasion l'édition Fontenaisienne de "La Dépêche Vendéenne".

*n°264 (5ème année) p. 4c

Le 11/08/2015 à 22h44, le00h20 a écrit :

Pour mémoire, ni "Le Combattant vendéen" organe du groupe vendéen de l'Union nationale des combattants, mutilés, réformés, veuves de guerre...ni le "Bulletin de la fédération des mutilés, blessés et réformés de guerre, de la Vendée" n'ont évoqué dans leurs pages la promotion de Daniel Favreau ou la cérémonie qui s'ensuivit.

Le 29/02/2016 à 14h29, BUTRAUD Alain a écrit :

bonjour,
j'ai scruté votre photo à la recherche du visage de mon grand-père, Edouard Butraud, lui-même "gueule cassée" de Verdun. A priori il ne figure pas sur cette photo.
Si par curiosité vous voulez voir à quoi ressemblait Edouard Butraud, vous pouvez le voir en uniforme sur mon arbre généalogique sur Généanet.

Cordialement.

Déposer un commentaire