L@boratoire des internautes

  • Vous êtes ici :
  • Accueil

Édito

Vous qui aimez la Vendée, qui vous intéressez à son histoire et à son patrimoine écrit, cet espace vous appartient. Le Laboratoire des internautes est un lieu d’échanges : commentez les billets, partagez vos travaux et découvertes, identifiez des images, élucidez des énigmes... En un mot, participez pour faire grandir une recherche historique vivante sur la Vendée. 

Entrez, vous êtes attendus ! 

image

Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 12 février

1787

Naufrage au large de Saint-Gilles-sur-Vie du navire "Ville du Cap", parti du Cap le 24 septembre à destination de Bordeaux. Le prieur de Saint-Gilles fait le récit des "trente-six heures de cet affreux et attendrissant spectacle. La cargaison de ce vaisseau est presque perdue en entier, on a trouvé sur le rocher environ 5.000 livres tournois, il vient à la côte des peaux, le sucre et le café...".

Registres paroissiaux numérisés de Saint-Gilles-sur-Vie, actes de baptêmes, 1780-1789, vues 115-116 

Publié le 22 novembre 2011

1809

Prosper Amable Guillaume Brugière de Barante est nommé préfet de la Vendée. Il prend ses fonctions le 27 du mois et sera remplacé le 12 mars 1813 par Camille Basset de Chateaubourg.

Exposition virtuelle intitulée : " 1809, il y a 200 ans, un homme de lettres, Prosper de Barante, était nommé préfet de la Vendée", sur le site des Archives de la Vendée 

Publié le 22 novembre 2011

1890

Georges Pierre Marie Désiré Louvel est nommé préfet de la Vendée. Il prend ses fonctions le 1er mars 1890 et sera remplacé le 31 décembre 1892 par Louis Nicolas Pierre Liégey.

"Recueil des actes administratifs de la préfecture dela Vendée", 1891 (Arch. dép. Vendée, 4 Num 219/82

Publié le 7 décembre 2011

1936

Marie Eugénie Françoise Renard est déclarée décédée après avoir été retrouvée inanimée à son domicile, à La Taillée. Cette jeune artiste peintre, âgée seulement de 27 ans (elle était née en 1908 à La Taillée) avait déjà une certaine renommée grâce à ses natures mortes et ses motifs floraux. Elle avait pris soin, avant de se donner la mort avec son père, de léguer ses oeuvres au Musée vendéen, à Fontenay-le-Comte.

Dossier documentaire sur Le Gué-de-Velluire (Arch. dép. Vendée, 249 J - Papiers Martineau)  

Publié le 21 janvier 2014