L@boratoire des internautes

La filature de Piquet (Le Tablier)

Sur les bords de l'Yon, sur la commune du Tablier, se dressent les ruines d'une filature qui a commencé à fonctionner vers 1862. Connue sous le nom de Piquet, cette usine avait été édifiée à l'endroit où se trouvait l'ancien moulin à farine et à foulon, appelé Moulin de Renom (aussi Renon, Rénon, Reynon ou Raynon). 

 
Un incendie, au début des années 1870, serait peut-être à l'origine de sa fermeture. Est-ce exact ? 

 
Pourquoi l'ancien moulin portait-il le nom de Renom (ou de l'une de ses variantes) ?  


Date de publication : 28 février 2019

Auteur du billet : J.-P. Logeais

Liste des commentaires

Le 03/11/2019 à 09h57, D. RONDEAU a écrit :

La page 907 de l'ouvrage "Le Patrimoine des Communes de la Vendée" éditions Flohic, 2001, tome II, est entièrement consacrée au Piquet du Tablier. Pour résumer son contenu, il a également existé un moulin dénommé Piquet situé en aval mais la filature et teinturerie du Piquet est bien bâtie auprès de l'ancien moulin à foulon Renom (dont l'origine du nom n'est pas précisée).
Elle a été en usage de 1861 à 1864. Ce sont un conflit sur la hauteur d'eau avec le meunier situé en amont et le manque d'eau l'été (partiellement compensé par une machine à vapeur) qui ont conduit à la faillite et la vente (février 1865) de l'usine qui employait près de 50 personnes.
Aucun incendie n'est évoqué mais un démantèlement précoce, pour un réemploi des matériaux, surtout les plus proches du chemin d'accès, au profit de la construction du château de Rosnay par exemple.

Le 13/11/2019 à 06h31, Jean-Pierre LOGEAIS a écrit :

La filature de Piquet, construite en 1861 par Félix GRIMAUD, teinturier au Champ-Saint-Père, et Léon BENETEAU, son beau-frère, instituteur à Luçon, a été acquise sur adjudication, le 27 mars 1865, par Jean Aimé DROCHON, marchand de tissus à La Roche-sur-Yon, Place du Marché.
Par la suite, l'usine, a été cédée entre le décès de Mme DROCHON, survenu à La Roche, le 18 mars 1867 et celui de son mari, le 17 juillet 1879, à La Roche, mais, dès 1874, la démolition de l'usine et de la maison d'habitation attenante, avait déjà débuté.
Outre certains matériaux qui auraient été réutilisés pour le château de Rosnay (château de La Forêt), une chaudière provenant de Piquet aurait été installée dans le moulin à eau de Rassouillet à Corpe.

Déposer un commentaire