L@boratoire des internautes

Des fosses en pierres à Saint-Georges-de-Montaigu

Quatre fosses en pierres, de dimensions différentes, sont creusées dans le bourg de Saint-Georges-de-Montaigu, certaines près d’un puits. 

L’une d’elle, située rue du Lavoir, à une centaine de mètres de la rivière la Grande-Maine, et restaurée au début des années 2000, aurait servi de lavoir au début du XXe siècle, mais ce n'était peut-être pas sa destination à l'origine. Le site internet de la commune indique qu’un réseau souterrain lui permet de communiquer avec deux autres fosses situées à proximité sur une propriété privée. 

Pourrait-il s’agir de routoirs, ou rouissoirs, c’est-à-dire de cuves où l’on fait macérer les plantes textiles, notamment le lin ou le chanvre, pour faciliter la séparation des fibres ? 

Connaîtriez-vous leurs dates de construction ? 

Est-ce qu'il existe des fosses similaires dans d'autres communes ? 

Merci pour toutes les informations que vous pourrez apporter. 


Date de publication : 30 mai 2017

Auteur du billet : Marie-Dominique Chêne

Liste des commentaires

Le 02/09/2017 à 14h10, .FR a écrit :

Bonjour.
Mon hypothèse de départ est que ces routoirs étaient utilisés par des professions ayant un lien avec le textile.
Or, d'après les recensements de population de la ville, plusieurs tisserands étaient installés à St Georges de Montaigu au 19ème siècle. On y trouve également un teinturier du nom de Julien BOSSU (né en 1805, marié en 1828 et décédé en 1875), qui habite justement le bourg (voir recensement de population de 1836, vue 5/40 + recensement de 1841, vue 5/48 + recensement de 1861, vue 3/41, etc.).
A sa mort, son fils Baptiste exerce déjà la profession de teinturier (mais dans le recensement de population de 1881 il est désigné comme rentier et dans celui de 1886 comme propriétaire).
Il est dit dans l'article que deux des fosses communiquent avec une propriété privée ; est-il possible de rechercher dans les actes notariés de cette propriété si les anciens propriétaires se nommaient BOSSU ou s'ils occupaient la profession de tisserand ?
Cordialement.

Déposer un commentaire