L@boratoire des internautes

Mlle Rollin, 1940-1944

BILLET CLOS LE 15 OCTOBRE 2012 

  

Réfugiée de la Moselle dès 1939, professeur d’allemand au Lycée Herriot (La Roche-sur-Yon) puis interprète de la préfecture de 1940 à 1944, Aline Rollin, "Mlle Rollin" pour les Yonnais, eut un rôle discret mais important en Vendée pendant la Seconde Guerre mondiale. 

  

Les conflits armés changent souvent le destin des individus. Aline Rollin, professeur d’allemand au lycée de jeunes filles de Metz, fait partie des premiers réfugiés arrivés dans le département de la Vendée en 1939. Elle semble alors âgée d’une quarantaine d’années. Affectée au Lycée Herriot, elle sera nommée interprète de la préfecture en juillet 1940, quelques jours après l’arrivée des Allemands et ne quittera ses fonctions qu’en septembre 1944, pour retourner à Metz et reprendre son poste au lycée de jeunes filles.   

  

Quels sont ses lieux et dates de naissance et de décès ? 

  

Où a-t-elle vécue avant et après-guerre ? 

  

La photo présentée ici, date de l'Occupation. Elle est la seule connue à ce jour. Existe-t-il des photos de classe, des témoignages d’anciens élèves (en Vendée, en Moselle ou ailleurs) ? 

  

Les témoins de l’époque s’accordent à dire que cette femme de caractère, cette "femme d’élite" dira le sénateur vendéen Victor Rochereau en 1945, est intervenue à de nombreuses reprises auprès des Allemands pour atténuer des sanctions infligées aux populations civiles. Les archives en gardent le témoignage. Mais la rumeur lui accorde également des liens avec la Résistance (elle ne sera d’ailleurs pas inquiétée après la guerre). 

  

Est-il possible de trouver des témoignages écrits ou oraux d’éventuels actes de résistance ? 

  

Les informations recueillies permettront d’alimenter une notice biographique. 


Date de publication : 02 septembre 2011

Auteur du billet : Archives de la Vendée

Liste des commentaires

Le 07/09/2011 à 08h42, Jean-Pierre LOGEAIS a écrit :

Bonjour,

Dans son ouvrage " En Vendée, de l'Empire à la Ve République ", J.B.D.(Jean-Baptiste DURAND) parle, à deux reprises, de Mlle ROLLIN (pages 102 et 106). Il rappelle notamment que, le 25 août 1944, elle est intervenue auprès d'un officier allemand qui voulait faire sauter l'Hôtel des Postes de La Roche sur Yon.

Cordialement

Le 15/09/2011 à 17h09, Archives Vendée : a écrit :

Jean-Baptiste Durand, architecte de la Ville de La Roche-sur-Yon pendant la Seconde guerre mondiale, a effectivement connu Aline Rollin pendant la guerre. JB Durand fit d'ailleurs partie des otages désignés par les Allemands après l'assassinat du chef de la milice, en juillet 1944. Otages que le préfet et Aline Rollin parvinrent, après négociations, à faire libérer.
Mais le mystère demeure sur lieu de naissance d'Aline Rollin. La recherche en ligne doit sans doute permettre de trouver un relevé ou un dépouillement d'actes pour en savoir un peu plus...

Le 27/09/2011 à 01h14, Anonyme a écrit :

27 septembre 2011

Aline Rollin est née à Metz le 2 nov. 1892. Diplômée en juillet 1912, elle enseigna une année à Thionville puis sans discontinuer à Metz, à l'exception de l'année scolaire 1925/26 à Bordeaux, et ce jusqu'à son repli en octobre 1939 vers le lycée Yonnais.
A son arrivée à La Roche-sur-Yon elle demeure 71, rue Joffre puis dès l'année suivante et jusqu'à son départ elle vécut rue Lucien Genner, au n°11.
A la fin de la guerre, sa nomination à Metz date du 1er avril 1945; elle avait été provisoirement affectée au collège de jeunes filles de Rochefort, sans que l'on sache si cela fût suivi d'effet.
A Metz, en 1923 elle résidait au 4, rue du Magasin-aux-Vivres, adresse encore signalée en 1951. Elle indique avoir eu de la famille à Nancy, à Bordeaux et à Nantes.
Ces renseignements sont extraits de son dossier nominatif, conservé aux A.N. et coté F/17/26389, constitué majoritairement de fiches individuelles de notation.
On y trouve par ailleurs, outre sa demande à faire valoir ses droits à la retraite -elle sera pensionnée à compter du 1er octobre 1953-, deux lettres du préfet Jammet, l'une au Secrétaire d'Etat à l'Instruction publique l'autre à l'inspecteur d'Académie, respectivement datées des 20 nov. 1940 & 19 février 1943.

Le 27/09/2011 à 23h13, Archives Vendée : a écrit :

Bravo pour ces renseignements très précis sur la carrière et le parcours d'Aline Rollin ! La date et le lieu de décès devraient ainsi être relativement faciles à trouver. Les lycées cités, et notamment celui de Metz (devenu par la suite le Lycée Georges de la Tour) auraient-ils des archives ou des photos de classe ?

Le 10/10/2011 à 17h19, Régine RIVALLAND a écrit :

Bonjour à tous,

Article sur le "Messager de la Vendée" du 29 octobre 1939 (1ère page):
http://archives.ville-larochesuryon.fr/contenu/magazines/LE_MESSAGER_DE_LA_VENDEE/1939/J64_1939_19391029.pdf
"ECOLE DE MUSIQUE DE LA ROCHE SUR YON"
"L'Ecole Municipale de Musique de La Roche-sur-Yon rouvrira ses portes le dimanche 5 novembre prochain.
Voici la liste des cours qui seront donnés durant l'année scolaire 1939-1940 :
Classe de Violon
Professeur : Mlle Jane Rollin, premier prix du Conservatoire de Nantes.
...etc"

Vu ce que mentionne la personne qui a donné tous les renseignements sur Aline Rollin, je cite :
"Elle indique avoir eu de la famille à Nancy, à Bordeaux et à Nantes."

Jane, Aline, même famille ????

Le 12/10/2011 à 06h11, Jean-Pierre LOGEAIS a écrit :

Bonjour,
J'ai rencontré récemment une ancienne élève de Mlle J. ROLLIN (dont elle a bien connu la famille) et l'ai questionnée sur une éventuelle parenté avec Mlle A. ROLLIN. D'après elle, il n'y avait aucun lien entre ces deux personnes.
Cordialement

Le 02/03/2012 à 20h53, le00h20 a écrit :

Mlle Aline Rollin (1892-1979) figure à la promotion du 14 juillet 1946 des Officiers de l'Instruction publique; par arrêté du 15 novembre 1946 paru au J.O. du 20 suivant.

Le 24/03/2012 à 02h03, le00h20 a écrit :

Pour mémoire, je note que son père mosellan, opta en septembre 1872, après l'annexion, pour la nationalité française, il épousa à Metz en août 1885 une allemande originaire du Palatinat, d'où sont issus, en l'état, 1 garçon l'aîné qui décédera à Metz en 1961 et 4 filles, toutes retirées dans la Sarre, où elles moururent entre 1975 et 1981.

Aline avait une jumelle Louise Mélanie qui lui survécut deux ans.

Notons que Bernard de Lattre, apparaît avoir été élève d'une classe de primaire du lycée de Metz, l'année 1936-37, alors que son père jeune colonel commandait le 151ème régiment d'infanterie.

Le 16/04/2012 à 23h33, le00h20 a écrit :

- Aucune mention de son décès en marge de son acte de naissance conservé aux archives municipales de Metz, il faut consulter l'acte conservé dans la collection des archives de la Moselle (7E467/212) pour lire l'annotation du greffier qui retranscrivit le 27 oct. 1980 "décédée à Hombourg (Sarre) le 11 décembre 1979".
- Patrick Mouilleron, dans son "Lycée Georges de la Tour 1910-2010", éditions Serpenoise, Metz 2010, cite Mlle Rollin en p. 79 & 137, 'professeure d'allemand en 1947 membre du conseil d'administration'; 'officier de l'instruction publique, s. brochure de distribution des prix de 1947'.

Le 31/05/2012 à 00h58, le00h20 a écrit :

Comme indiqué le 24 mars, ses soeurs sont toutes décédées non loin l'une de l'autre dans la Sarre, respectivement à Sulzbach, St-Ingbert, et Schiffweiler. Toutefois l'acte de décès d'Aline Rollin ne figurant pas sur les registres de Hombourg, il fallait probablement donc lire Namborn. A vérifier toutefois.

Le 04/07/2012 à 09h35, Archives Vendée : a écrit :

Le service "Cimetières" de la ville de Metz confirme effectivement que Aline Rollin a bien été inhumée à Metz le 13 décembre 1979 après son décès le 11 décembre 1979 à Bexbach (Sarre). Les Archives municipales de Metz conservent également la "fiche domiciliaire" de la famille Rollin qui précise que sa mère, Catharina Hennes, est née le 17 septembre 1855 à Oberbexbach, commune qui fusionna en 1974 avec Bexbach, Frankenholz, Höchen, Niederbexbach et Kleinottweiler pour créer la nouvelle commune de Bexbach.

Le 06/07/2012 à 02h09, le00h20 a écrit :

- Aline Virgine Rollin repose donc en terre de France. Merci pour la précision au sujet de la commune Sarroise.
- La référence de l'acte de mariage de ses parents à Metz : A.M. Metz, 4 août 1885, n°205
- Dominique Ferdinand Théophile Rollin, son père, né à Sécourt (Moselle) le 8 décembre 1855 était fils de François Rollin et de Anne Mélanie Robert, sa mère
Katharina Hennes était la fille de Franz Hennes et de Margaretha Schindler
- Une lecture s'impose en l'état, celle des rapports du préfet de la Vendée au ministre de l'Intérieur (A.N. F/1cIII/1196), comprenant 3 bobines microfilmées pour la période de sept. 1940 à juin 1944, notamment la partie des relations avec l'autorité occupante, ses services et la Feldkommandantur 605

Le 06/07/2012 à 18h15, Archives Vendée £ a écrit :

Les rapports du préfet de la Vendée au ministre de l'intérieur existent aussi aux Archives de la Vendée. Ils sont du reste signalés dans l'inventaire en ligne sous les articles 1 W 41-47. Ils comprennent la minute de chaque rapport, avec les repentirs qui manquent à l'original expédié, mais aussi tous les rapports préparatoires des chefs de service. Le texte en est donc bien plus riche et beaucoup moins édulcoré. Ces rapports font l'objet d'un inventaire détaillé particulier disponible en salle de lecture, disposant d'images liées qui facilitent beaucoup la consultation. On espère que des dispositions réglementaires plus claires permettront bientôt de savoir s'il est possible de mettre tout cela en ligne.

En l'occurrence, Mlle Rollin n'est pas partie prenante de la rédaction de ces rapports. On la retrouve en revanche dans chacun des mille cent petits dossiers de correspondance avec les Allemands (1 W 53-60), qui font également l'objet d'un inventaire détaillé disposant d'images liées (disponibles en salle de lecture).

Le 15/10/2012 à 17h27, Archives Vendée ; a écrit :

Les éléments de réponses ont été intégrés à la notice d’Aline Rollin dans le Dictionnaire biographique des Vendéens. Cette notice, ouverte aux enrichissements, est consultable à l’adresse et :
http://vendeens-archives.vendee.fr/Personnalite/view/9656?liste=

En l’absence de nouvelles pistes, ce billet est clos. Merci de votre participation.