L@boratoire des internautes

Faire l’histoire d’un moulin

BILLET ROUVERT le 19 juin 2015

 

Avec la diffusion de la machine à vapeur au XIXe siècle, puis l'arrivée de l'énergie électrique, de nombreux moulins ont disparu. 

  

Souvent, seuls les documents d'archives permettent de dater leur construction, de découvrir l'histoire du bâtiment et d'apprendre à quoi il était destiné ou quelles transformations il a subies. 

  

Ainsi nous vous invitons à partager votre connaissance des sources relatives aux moulins. Toutes les informations recueillies serviront à constituer une fiche pratique expliquant comment faire l’histoire d’un moulin. Surtout n’oubliez pas d’indiquer les cotes des documents ! 

  

Sous l'Ancien Régime, le moulin dépend d'un seigneur. Les actes le concernant se trouvent dans les chartriers, les fonds des établissements religieux, les papiers de famille, les actes notariés ou les ventes de biens nationaux. Si vous avez retrouvé la trace d’un moulin dans ce type de fonds, proposez en s’il vous plait une courte présentation. 

L’importance économique des moulins a pu déclencher des recours contentieux au sujet des prises d’eau ou des limites de propriété. Au cours de vos recherches, avez-vous identifié des dossiers de procédures, des rapports d’expert ou des enquêtes parmi les archives judiciaires et administratives d’Ancien Régime ? 

Après la Révolution française, la surveillance des rivières est à la charge de la Préfecture. Si la consultation de la série S (travaux publics et transports) et des sous-séries 6 M (statistiques industrielles) et 9 M (industrie) peut apporter de précieux renseignements, vous avez peut-être utilisez d’autres sources ? Merci de bien vouloir nous les indiquer. 

  

Vous pouvez aussi décrire votre démarche pour localiser un moulin, en apprendre la date de construction, de changement de propriétaire ou d’arrêt de fonctionnement, et retrouver des plans ou des photographies. Parlez nous aussi de vos coups de cœur bibliographiques et webographiques. 

  

Enfin, si vous étudiez les techniques mises en œuvre au sein des moulins pour moudre ou fabriquer de l’énergie, ainsi que la profession de meunier, de papetier, de tanneur ou de teinturier, n’hésitez pas à nous expliquer votre recherche. 

  

Par avance, merci de votre participation. 


Date de publication : 30 juin 2011

Auteur du billet : Archives de la Vendée

Liste des commentaires

Le 01/07/2011 à 05h05, Jean-Pierre LOGEAIS a écrit :

Bonjour,
J'ai étudié les moulins à eau et à vent de la commune du Tablier, notamment les moulins sur l'Yon entre cette commune et Chaillé-sous-les- Ormeaux. J'ai relevé de nombreuses références à des actes notariés les concernant.
Par ailleurs, j'ai établi les généalogies de leurs meuniers, fariniers et foulons, principalement au XVIIIe siècle.
Un premier résultat de ce travail figure sur mon blog dédié au Tablier (jplogeais.blogspot.com), notamment à la date du 30 décembre 2009.
N'hésitez pas à me contacter. Si je peux vous renseigner, ce sera avec plaisir.
Cordialement.

Le 02/07/2011 à 14h48, Donat a écrit :

Superbe blog que celui consacré au Tablier !
Le billet de décembre 2009 fait effectivement un tour des moulins de cette commune, en commençant par le petit nombre de moulins à vent, puis tous ceux à eau.
On commence à voir quelles sources ont été utilisées. D'abord les cartes, Cassini puis le cadastre napoléonien, puis un dictionnaire toponymique du canton de La Roche-sur-Yon, ainsi qu'un dossier "sondage DRAC", sans doute fait par un service d'archéologie préventive. Et enfin beaucoup de minutes notariales. Mais dans ce dernier cas, la majorité des informations concernent la vie des meuniers, plus que l'évolution du moulin lui-même. Elles demeurent toutefois très précieuses.

La question reste donc ouverte. Si les minutes sont susceptibles de fournir les informations les plus anciennes, n'y a-t-il pas d'autres séries d'archives relatives à la surveillance ou au contrôle de cette activité ? Des sources fiscales, militaires ou autres ?

Le 05/07/2011 à 06h46, Jean-Pierre LOGEAIS a écrit :

Bonjour,
Concernant la technique d'un moulin à vent poitevin au XVIIIe (appliquée à celui du bourg de l'Ile d'Olonne), M. Jean JOGUET avait publié dans l'Annuaire de la Société d'Emulation de la Vendée de 1964, p. 69, une pièce manuscrite conservée aux Archives de la Vendée sous la cote 1 E 513.
Cordialement.

Le 05/07/2011 à 16h02, Donat a écrit :

Un beugue empêche visiblement en ce moment d'aller consulter l'Annuaire de la Société d'émulation à partir de la rubrique "revues" de la " Bibliothèque numérisée". Mais en mettant dans le moteur de recherche (recherche guidée) l'auteur de l'article, "Joguet, Jean", et dans la zone analyse "moulin", on y arrive tout droit. Superbe pièce, dont il faudrait que l'original soit en ligne.

http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_Societeemulationvendee/archivesenligne?RECH_scopecontent=moulin&RECH_author=joguet+jean&type=avance

Le 25/09/2011 à 00h45, Anonyme a écrit :

On trouvera en p. 553 in 'Energie et subsistances', ouvrage de Martine Illaire paru en 1998, la liste relative aux moulins d'une soixantaine de communes et lieux-dits du département.
Cet instrument de travail publié par les A.N. est sous-titré 'Enquêtes sur les moulins à blé, an II-1809'.
Il répertorie de manière exhaustive et renvoie aux articles des séries F/10/226 & 310, et F/20/290 à 296 inclusivement.

Le 25/09/2011 à 12h58, Archives Vendée £ a écrit :

Grand merci pour cette précision dont il faudra tenir compte.
A vrai dire, cette publication n'avait pas échappé aux Archives de la Vendée, qui en ont publié un dépouillements donnant les noms des moulins concernés. Mais il n'y a eu que neuf références de relevées, au lieu d'une soixantaine. En aurait-on autant oublié ? cf.
http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_BIBLIOTHEQUEHISTORIQUE_1/archivesenligne?RECH_author=Martine+Illaire&type=avance

Le 07/10/2011 à 11h31, SC a écrit :

A signaler la parution cette année d'un ouvrage de Bernard RAYMOND consacré aux "Moulins à papier et papeteries de la Sèvre nantaise", aux éditions MeMo/e+pi, dans la collection carnet d'usines. Illustré de nombreuses pièces iconographiques, il apporte de nombreux éléments historiques et techniques sur l'implantation et les évolutions de cette industrie dans le bassin de la Sèvre.

http://www.sevre-nantaise.com/actualites/-louvrage-moulins-a-papier-papeteries-de-la-sevre-nantaise-de-bernard-raymond-vient-de-paraitre

Le 13/10/2011 à 00h55, Anonyme a écrit :

Le très bel article consacré au moulin à foulon de Gaumier à Cugand et paru dans la revue '303' au deuxième trimestre 2002, en page 17 et suivantes, comporte une cartographie recensant principalement pour la partie vendéenne, les moulins établis sur les deux rives de la Sèvre nantaise.

Le 02/01/2012 à 17h57, jouanneau a écrit :

a signaler un mémoire de maitrise exécuté par Hélène BURGAUD (1995-1996) titré ; "Moulins à vent et meuniers du pays maraichin et de l'ile de noirmoutier de la veille de la révolution à 1914" ouvrage consultable à la société d'histoire et d'études du pays challandais espace jan et joel Martel à challans

Le 13/03/2012 à 00h05, le00h20 a écrit :

En complément de mes envois des 25 sept. & 13 oct. derniers, j'ajouterai de Valentin Roussière "Jetée de Galerne - le roman en Vendée de la meunerie à voiles " paru en 1977 à La Roche-sur-Yon.
Un précieux témoignage accompagné d'un glossaire 'La langue des meuniers' en pp. 113-115.

Le 14/03/2012 à 15h01, Jean Blandin a écrit :

Bonjour,

Je m'intéresse au moulin de la Roche pour y avoir quelque racine; un François Blandin qui serait né le 6 avril 1797 à la Roche encore que cette date fait débat.
On trouve quelques enseignements sur ce moulin dans l'ouvrage du B.R.A.H.M . de Mortagne sur Sèvre. Par ailleurs à l'occasion du renouveau du moulin en 2011 on a d'autres renseignements sur ce moulin dans les années 1900. J'y ai trouvé notamment que ce moulin avait été la propriété du Marquis de Brétesche. Le moulin aurait été rebati par ce marquis sur les bords de la Sèvre alors que le premier moulin se trouvait au milieu de cette rivière avec rive droite l'ancienne voie romaine et à gauche une chaussée pont. les cadastres napoléonniens de Tiffauges Sect.A2 de la ville et du Longeron Sect. E3 du bourg semble confirmer le lieu d'implantation.
A la lecture d'un inventaire aux minutes du notaire Strastour (Minute Montaigu Etude F (1771-1773) vue 73 et suivantes je remarque que la veuve Mocquard est redevable de 80 livres de fermage pour le moulin et la borderie de la Roche au sieur Bahuaud de Monnières. Puis-je en conclure qu'à l'époque ce dernier était propriétaire du moulin. Cette reflexion peut-elle faire l'objet d'une fiche sur le moulin de la roche?
Cordialement

Le 10/04/2012 à 13h27, Jean Blandin a écrit :

Bonjour,

Vu sur Gallica "le manuel du meunier et du constructeur de moulin à eau et à grains" de 1790 qui comporte une foule d'enseignements généraux sur les moulins à eaux, constructions, rendements, termes techniques... Je crois pouvoir en déduire que les moulins sur la Sèvre nantaise étaient des "moulins à pieds ferme et en dessous" dont les meules étaient molles ! De quelles carrières provenaient-elles?
Autres enseignements parmi d'autres , Selon Mr de Vauban 150 livres (parisiennes; 489,5 gr) de pain suffisaient à nourrir un soldat pendant un an, environ 200gr par jour si je compte bien.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k43814d/f1.image.r=plan.langFR

Cordialement

Le 20/04/2012 à 14h24, Jean Blandin a écrit :

Bonjour,

Trouvé dans les minutes des notaires Montaigu F 1771/1773 vue 359/382 un contrat entre Joseph Durand et Jean Guérin.
Ce texte m'apprend que l'ancien moulin de la Roche de Tiffauges avait trois paires de meules deux de seigle et une de froment. Ce que je ne saisis pas c'est le moyen d'action de ces meules. Une ou deux roues pour actionner ces meules, quelqu'un aurait-il une idée?

Cordialement

Le 12/05/2012 à 14h14, Anonyme a écrit :

Un historique du moulin Guéffart de L’Île-d’Olonne est proposé dans le blog sur l'histoire de la commune : http://www.mairie-liledolonne.fr/blogs.php?lng=fr

Ce moulin est précisément décrit dans la pièce déjà signalée par M. Logeais (Arch. dép. vendée, 1 E 513) et publiée par J. Joguet dans l'Annuaire de la Société d'émulation de la Vendée (1964, p. 69-71)
http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_Societeemulationvendee/archivesenligne?RECH_scopecontent=moulin&RECH_author=joguet+jean&type=avance

Le 09/08/2012 à 01h20, le00h20 a écrit :

Dans "L'ancienne Roche-sur-Yon et la vieille Vendée" (Niort, 1909) l'abbé A. Baraud fait état de 3 moulins des bords de l'Yon, je cite Fassot, L'Essart et Bessons ou Beçon aux pages 20 et 21en citant sommairement ses sources .

Le 27/10/2012 à 12h59, TABOURET a écrit :

Bonjour
Je fais des recherches sur le patrimoine du Magny près de Sainte Hermine, Il a été construit une passerelle sur la Smagne a proximité du moulin Michaud
environ vers 1896/97 d’après mes sources, cette construction aurait été construite a cheval sur deux propriété privée.
Si un internaute a une idée pour retrouver des éléments de sa construction. (plan propriétaire etc).Au même endroit il existait un lavoir qui a été détruit sur la fin des années 70 ?. Comment retrouver trace de sa construction et autres renseignements (usage etc) .
Merci de votre réponse.
Guy Tabouret

Le 06/12/2012 à 01h26, le00h20 a écrit :

Cinq représentations de moulins signées de l'architecte Fontenaisien Emile Boutin sont en dépôt au musée, en cours de préfigurattion, des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Il s'agit d'un à vent à Commequiers, et les autres à eau, Besson à Mervent, et sur la Vendée les moulins Bruleau, Doreau et Gachet.
L'agence photographique de la Réunion des musées nationaux met à disposition les clichés de ces dessins.

Le 05/03/2013 à 10h06, Archives Vendée ; a écrit :

Merci pour toutes les pistes de recherche ouvertes. Ce ticket doit être fermé momentanément le 5 mars 2013 pour des raisons techniques. Il est cependant toujours possible de nous signaler d'autres éléments par e-mail (bouton "Nous contacter").

Le 27/03/2013 à 14h15, Jean Thomas a écrit :

Je pense pouvoir vous apporter quelques éléments concernant le moulin du Gué de Sainte-Cécile sur la période fin 1800, et début 1900, c'est un mes chantiers actuels.
Le fascicule "Au pays des fariniers" écrit par Jean Yves Brisseau 1984, donne des informations pertinentes quant aux raisons et évolution des techniques de production.

(Extrait de la réponse transmise par M. Thomas aux Archives de Vendée. Pour information l'ouvrage mentionné est conservé aux Archives sous la cote BIB 6842)

Le 19/06/2015 à 16h04, Archives Vendée ; a écrit :

Après plusieurs mois de sommeil du à une avalanche de messages indésirables, le billet relatif aux sources de l'histoire des moulins est rouvert. Merci par avance pour les nouvelles pistes de recherche que vous signalerez.

Le 25/06/2015 à 21h51, le00h20 a écrit :

Il y eut avant-guerre, fondée en mars 1932 par le Dr. Baudoin, une "Société des amis des vieux moulins de l'Ouest" avec un siège social à Pouzauges.

Son exposition consacrée aux moulins de Vendée, à Croix-de-Vie l'été 1932 au Musée maraîchin, donna lieu l'année suivante, à l'impression d'un catalogue illustré de 20 pages* édité à La Roche-sur-Yon par le secrétaire-général de ladite assoçiation A. Schamaun.

*En trois parties : 1) Meules anciennes, broyons et pilons, mortiers, faucilles, outils divers 2) Cartes, dessins, peintures, gravures, sculpture(s)
3) Costumes, chansons

Le 26/06/2015 à 10h53, Archives Vendée ; a écrit :

Merci à 00h20 pour le rappel de l’existence de la Société des amis des vieux moulins de l'Ouest.
Le catalogue de l'exposition des moulins de Vendée de 1932 a été publié dans Annuaire de la Société d'émulation de la Vendée en 1933, p. 36-55. Sa consultation est possible en ligne à l'adresse :
http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_Societeemulationvendee/archivesenligne?RECH_title=Exposition+des+moulins+de+Vendee&type=avance

Le 08/07/2015 à 13h44, Grelier a écrit :

Bonjour,
Quelles sont les autres possibilités de recherche hormis celles évoquées dans les commentaires ci dessus?
En particulier pour des moulins construits avant la révolution (plans, réglement...)
Merci

Le 16/07/2015 à 12h16, Archives Vendée ; a écrit :

Les Archives de la Vendée viennent d'acquérir un ouvrage méthodologique :
Retracer des généalogies de meuniers et retrouver l'histoire des moulins / Myriam Provence. – Paris : Archives et culture, 2014.
Cet ouvrage est consultable en salle de lecture sous la cote BIB B 4731/8. Il donne des pistes pour retrouver l'histoire d'un moulin ou étudier une famille de meuniers.

Le 30/10/2015 à 16h12, mengelle-touya a écrit :

Bonjour, comment faire pour trouver les premiers propriétaires ou l'origine d'un moulin à vents sur la commune de sainte florence; la demande a été transmise à la mairie dans un premier temps ,
La construction n'est pas sur les cartes de Cassini, mais apparait sur le cadastre Napoléon
Salutations

Le 04/11/2015 à 12h29, Archives Vendée ; a écrit :

Les Archives de la Vendée vous proposent de consulter la fiche pratique "Faire l'histoire d'une propriété disponible sur leur site à l'adresse :
http://archives.vendee.fr/Clefs-pour-la-recherche/Retracer-l-histoire/Faire-l-histoire-d-une-propriete
Restant à votre disposition.

Déposer un commentaire