L@boratoire des internautes

Un souvenir de la Reconquista espagnole (XIe s.) à Noirmoutier ?

1063 : après un siège très difficile, la ville de Barbastro (province de Huesca en Aragon), tombe aux mains des armées chrétiennes qui tentent de reconquérir l'Espagne sur les Maures. 

Le nom de Barbâtre, à Noirmoutier, en garderait-il le souvenir ? 

  

Le siège de Barbastro préfigure les croisades en Terre Sainte, qui ne commenceront qu'une trentaine d'années plus tard. Le pape Alexandre II avait en effet encouragé l'expédition en accordant une indulgence plénière aux combattants. Ceux-ci, venus de toute part, soutenaient le roi d'Aragon, Sanche Ramirez. Un contingent, en majorité composé d'Aquitains, était dirigé par le duc Guillaume VIII d'Aquitaine, comte de Poitiers, dit Gui-Geoffroi, dont dépendait l'île de Noirmoutier. Cette victoire, sans lendemain, a tout de même eu un très grand retentissement dans toute l'Europe, grâce aux moines clunisiens qui avaient poussé à l'expédition. Une célèbre chanson de geste du XIIe siècle, Le Siège de Barbastre, relate cet épisode en 7692 alexandrins. C'est vraisemblablement ce qui a permis à Dauzat, dans son Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, de faire un lien avec les noms de Barbâtre, à Noirmoutier, et de Barbaste, une commune du Lot-et-Garonne. 

 Dauzat est-il le premier à rapprocher Barbâtre et Barbastro ? 

La première mention connue de Barbâtre remonte à1150, et provient du cartulaire de Coudrie. La fondation est donc antérieure et pourrait effectivement porter le nom de ce siège. 

Est-ce pure supposition ou y a-t-il des éléments établissant que le lieu a été baptisé ainsi en mémoire du fameux siège de Barbastro, ou en souvenir de la participation d'un seigneur local ? 


Date de publication : 07 avril 2012

Auteur du billet : Hubert

Liste des commentaires

Le 25/12/2013 à 12h37, bouchereau a écrit :

Noirmoutier, l'ile d'Yeu, Beauvoir et La Garnache, constituant la seigneurie de la Garnache, dépendaient de la Vicomté de Thouars, elle même du comté de Poitiers.On ne sait avec précision si Pierre de La Garnache participa à la croisade de Barbastro en 1063-1064, par contre Amaury IV de Touars, y participa avec son suzerain Guillaume VIII, comte de Poitiers et duc d'Aquitaine.
Amaury IV de Thouars fut aussi présent avec Guillaume le Conquérant à la bataille d'Hasting en 1066. il revint sur ses terres. Il fut a l'origine de fondations religieuses sous le vocable de St Nicolas.(La Chaize Le Vicomte).
Si un de La Garnache suivit son seigneur dans les deux expéditions( Barbastro et l'Angleterre, l'une en 1063 et la suivante en 1066, ce ne peut être qu'un cadet de La Garnache.
La fondation de la paroisse de Barbâtre, avec l'érection de l'église St Nicolas de Barbâtre fait probablement suite à ces deux événements de 1063 et 1066.
Est-ce le seigneur de la Garnache ou le vicomte de Thouars, à l'origine de cette fondation ? Je pencherais pour Amaury IV de Thouars qui était un homme remarquable de ce temps.

A suivre........

Le 02/02/2014 à 21h52, Archives £ a écrit :

Pour jouer le jeu du Laboratoire, pouvez-vous donner vos sources. Celles qui vous permettent de dire qu'Amaury était croisé et Pierre de La Garnache sans doute pas ? Si la fondation de Barbastre a eu lieu sur les terres de Pierre de La Garnache, ne serait-ce pas une présomption de la présence de ce dernier à cette croisade ?

Le 11/02/2014 à 09h31, soulard a écrit :

Claude Bouhier , docteur en histoire, a publié un article "une nouvelle hypothèse sur le sens du toponyme Barbâtre. dans le bulletin n°13 des amis de l'île de Noirmoutier- en décembre 1973.
Peut-être en aviez-vous déjà connaissance ?

Très cordialement.

Gabriel Soulard

Le 12/02/2014 à 00h02, Archives Vendée £ a écrit :

Non. On aurait effectivement pu recommander à l'auteur du billet de ne pas oublier de voir la bibliographie locale.

Et que dit Claude Bouhier ?

Le 13/03/2014 à 20h17, bouchereau a écrit :

Mr Claude Bouhier, dans son article " nouvelle hypothèse sur le sens du toponyme Barbâtre" de 1973, numéro 13 de la lettre aux Amis de Noirmoutier, page 14 et 15 émèt l'hypothèse suivante:
deuxième paragraphe: " Les seigneurs de la Garnache participèrent-ils à cette croisade ( Barbastro 1063-1064)? on en a aucune preuve formelle, mais l'existence en 1070(4) d'un cadet surnommé Normannus Gasnachia de rupe de hominibus vicecomilis laisse supposer qu'au moins un des la Garnache suivit les vicomtes de Thouars dans leurs chevauchées à travers l'Europe contre les Normands dans le Maine, mais aussi avec eux en Espagne et en Angleterre. Ces puissants Vicomtes de Thouars étaient les chefs de file incontestés du Bas-Poitou.(5). ils eurent incontestablement une certaine dévotion pour Saint-Nicolas(fondation du prieuré de St Nicolas de la Chaize 1091) et furent pour quelque chose dans la faveur de ce saint en Bas-Poitou. Remarquons au moins trois lieux de culte de ce Saint dans la seigneurie de la Garnache, Beauvoir sur Mer, l'église St Nicolas de Beauvoir citée au XI ième siècle. Saint Nicolas de Barbâtre et à la Barre de Monts, prieuré de St Nicolas fondé vers 1090."
Monsieur Bouhier, avance la date de fondation de la paroisse de Saint Nicolas de Barbâtre entre 1064-1085.

Mr G.Loquet dans son Histoire des seigneurs de la Garnache suppose que Pierre I, faisait partie des troupes Poitevine à Hasting lors de conquête Normande de l'Angleterre. Puis il accompagne le Vicomte de Donges Friole à Rome et suite à ce périple assiste en qualité de témoin à Tours. Ils est mentionné en 1075 comme premier témoin sur un acte concernant l'église de Sallertaine.Et vers la fin du XI siecle sur un acte concernant l'église St Christol de Commequiers.
Pierre I , toujours selon Mr G. Loquet figure comme témoin avec son père et son oncle vers 1060. Son père était déja marié à Hersinde en 1045 et on peut supposer qu'il avait 15 ans au minimun en 1060, 18 en 1063 et 21 en 1066.
sources:
(4)G.Loquet ( Baronnies du Nord-Ouest du Poitou, soc. Emul. Vendée 1904 p.145).
(5) Les Vicomtes de Thouars de Hugues Imbert 1864 page 23 et 30.

Déposer un commentaire