L@boratoire des internautes

Édito

Vous qui aimez la Vendée, qui vous intéressez à son histoire et à son patrimoine écrit, cet espace vous appartient. Le Laboratoire des internautes est un lieu d’échanges : commentez les billets, partagez vos travaux et découvertes, identifiez des images, élucidez des énigmes... En un mot, participez pour faire grandir une recherche historique vivante sur la Vendée. 

Entrez, vous êtes attendus ! 

image

Des réfugiés et déportés de la Guerre de Vendée dans la Sarthe

Une internaute a signalé avoir trouvé dans les archives municipales de Mayet (Sarthe) une liste d’insurgés et de réfugiés de la Vendée résidant dans la commune à partir de floréal an II (mai 1794) et jusqu’en vendémiaire an V (septembre 1796) au moins. 

Neuf personnes sont listées, ce sont principalement des adolescents et des enfants. Qui sont-ils ? Comment et pourquoi sont-ils arrivés à Mayet ?  

Connaissez-vous d'autres listes semblables ? 

Merci de vos indications. 

Lire la suite

Date de publication : 23 mars 2017

Auteur du billet : Archives Vendée ;

Rubrique : Les connaissez-vous ?

Où se trouve l'oeuvre réalisée par Jean Launois et Henry Simon pour l'Exposition universelle de 1937 ?

En 1937, une œuvre réalisée conjointement par les artistes-peintres vendéens Jean Launois et Henry Simon a été photographiée par Valentin Roussière, journaliste au Phare de la Loire. Ce dernier a effectué ses prises de vue à Saint-Jean-de-Monts, où travaillaient les artistes. Une esquisse de cette réalisation est conservée dans une collection particulière. 

L'œuvre, qui représentait un panorama de l'agriculture en Vendée et de ses productions, devait prendre place à Paris, à l’Exposition internationale de 1937, dans le pavillon poitevin. Bien que tardivement installée et scindée en trois parties, l’œuvre aurait finalement été peinte sur une grande toile de 12 mètres par 3, et placée dans le pavillon régional jusqu’à la démolition du bâtiment. 

Ramenée à La Roche-sur-Yon en janvier 1938, on perd sa trace ? Qu'est-elle devenue ? Où pourrait-elle se trouver 80 ans après ?  

Le fils du peintre, Jean-Luc SIMON, est à sa recherche. Merci pour les éléments que vous pourrez lui apporter. 

Lire la suite

Date de publication : 21 février 2017

Auteur du billet : Jean-Luc SIMON

Rubrique : Scènes, manifestations

Les dalles funéraires à blason de La Chapelle-Achard

L’église de La Chapelle-Achard a été construite au XIe siècle, puis remaniée à plusieurs reprises : au début du XIIIe siècle, au début du XVIIe siècle et à la fin du XIXe siècle. 

Elle a conservé dans le chœur cinq belles pierres tombales ouvragées en granit, où inscriptions et blasons se mêlent. Ces stèles datent du XVIIe siècle : l’une est de 1633, une autre de 1686, d’après Rendez-vous place de l’église, de P. Loizeau et G. Phelipot (p. 184). 

Une épée, posée en travers de la dalle funéraire, est gravée sur ces pierres. Quelle en est la signification ? 

Les défunts sont-ils identifiés ? 

Merci de votre aide. 

Lire la suite

Date de publication : 06 février 2017

Auteur du billet : Joël Rouillé

Rubrique : Points de détail

Un objet archéologique en cuivre découvert aux environs des Essarts

Un objet archéologique a été retrouvé sur un chantier aux environs des Essarts. Fabriqué en cuivre, il ressemble à un plat de 40 cm de diamètre avec un léger rebord. Après sa découverte, il a été fortement gratté afin de le nettoyer. 

A quoi pouvait servir cet objet ?  

Lire la suite

Date de publication : 09 novembre 2016

Auteur du billet : Michelle Breil

Rubrique : Points de détail

Que s’est-il passé un jour de mariage à La Chaize-le-Vicomte en 1790

ou comment Gérard, ancien curé de La Ferrière, a t’il rencontré la veuve Savary ? 

Le 23 novembre 1790 à La Chaize-le-Vicomte, le curé de la paroisse Saint-Nicolas, Jacques Moreau, prêtre depuis son veuvage, marie sa fille, Marie Anne Michelle Armande ( BMS, 1760-1792, vue 312). Parmi les témoins qui ont signé, figurent Gérard, curé de La Ferrière, et une certaine "veuve Savary". 

Or, on apprend, par la biographie que Jean Artarit consacre à ce Gérard dans le Dictionnaire des Vendéens que, devenu révolutionnaire acharné, il vit désormais aux Sables-d’Olonne avec une "veuve Savary"

Qui est cette femme ? Peut-on l’identifier avec le témoin du mariage de 1790 qui a signé "veuve Savary" ? Et si c’est le cas, a-t-on des témoignages antérieurs de son rapprochement avec Gérard ? 

Lire la suite

Date de publication : 24 octobre 2016

Auteur du billet : Guy David

Rubrique : Enigmes

Retrouver des Vendéens qui ont participé au corps expéditionnaire en Chine (1900-1901)

Qui aurait un ancêtre ayant participé au Corps expéditionnaire en Chine en 1900 et détiendrait des témoignages sur cette expédition ? 

Célestin Guilbaud, né en 1878 à La Ferrière, mon grand-père, en a fait partie comme l'indique sa fiche matricule militaire (recrutement de La Roche-sur-Yon, classe 1898, n° 1320,  1 R 543). Incorporé le 24 novembre 1899, il est d'abord affecté en Algérie au 1er régiment de zouaves. Il passe ensuite, le 19 août 1900, au régiment de marche des zouaves spécialement constitué pour être intégré au corps expéditionnaire international en Chine. Il embarque à Alger à bord du Calédonien et restera en Chine, plus d'une année, jusqu'au 12 septembre 1901. 

Dans quel contexte un corps expéditionnaire international est-il organisé ? C'est la révolte des Boxers qui amène les occidentaux à réagir.  

Lire la suite

Date de publication : 27 septembre 2016

Auteur du billet : Chantal Guilbaud

Rubrique : Enquêtes

L’exploration du territoire français à travers l’objectif des Chatelain de Sigournais

Les membres de la famille Chatelain, propriétaires du château de la Jordronnière à Sigournais, profitent de leurs voyages à travers la Vendée et le territoire français pour s’exercer à la photographie et immortaliser ainsi les monuments ou sites naturels visités.  

Parmi ces nombreux clichés (conservée aux Archives de la Vendée dans le fonds 156 J), quelques demeures bourgeoises, des édifices religieux ou des ouvrages d’art ne sont pas identifiés. Réussirez-vous à localiser et citer le nom de ces bâtiments ? N’oubliez pas de mentionner le numéro des photographies dans vos commentaires. Merci pour votre aide ! 

  

Pour rappel, cet article centré sur la localisation des lieux visités par la famille fait suite à un autre billet présentant des familiers des Chatelain à identifier :  Les Chatelain, trois générations de photographes à Sigournais 

Lire la suite

Date de publication : 24 juin 2016

Auteur du billet : Archives Vendée /

Rubrique : Edifices et monuments

Les Chatelain, trois générations de photographes à Sigournais

De nombreux habitants de Sigournais et des environs de la commune (pour la plupart domestiques ou métayers du domaine de la Jordronnière), ainsi que des familles alliées et des amis en visite chez les Chatelain (156 J), propriétaires du château de la Jordronnière à Sigournais, ont été photographiés par Ernest Chatelain (1838-1906), le premier membre de la famille à se passionner pour la photographie. Saurez-vous les identifier ? Merci pour votre aide ! 

Lire la suite

Date de publication : 02 juin 2016

Auteur du billet : Archives Vendée /

Rubrique : Personnes